La semaine du sport féminin au Royaume-Uni

La semaine du sport féminin en Grande Bretagne se déroule en ce moment du 3 au 9 octobre 2016.  Cet événement est soutenu et porté par les institutions du sport britannique mais également fortement relayé par des médias de référence tels que BBC et Sky. Bien que le sport et les athlètes féminines  britanniques aient connu leurs meilleurs jeux à Rio, après la belle réussite de Londres en 2012, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour le « sport au féminin ». En effet, il y’a un déficit de 1,6 millions de pratiquantes régulières par rapport aux pratiquants réguliers.  Les médias ne consacrent que 7% de leur couverture au sport féminin, et seulement 0,4% de l’investissement commercial va dans le sport féminin. Enfin, les femmes sont encore très peu représentées dans les organes de gouvernance des principales institutions sportives.

Pendant cette semaine, le prestigieux média BBC consacre chaque jour une tribune à une athlète. Celle du 6 octobre a été consacrée à la double championne olympique de Rio en cyclisme su piste, Laura Kenny (née Laura Trott). Elle mentionne l’égalité du traitement médiatique ou financier du cyclisme sur piste féminin par rapport aux épreuves masculine. Néanmoins, elle regrette les importantes disparités dans le traitement du cyclisme sur route.

Selon Laura Kenny, depuis les JO de Londres et sa première participation aux jeux, le traitement médiatique et financier a été pour la première fois de l’histoire le même pour elle que pour ses homologues masculins.

Sur route, l’histoire est toute autre et d’énormes écarts existent encore entre les hommes et les femmes. Elle souhaite voir changer la situation.

Elle donne les éléments suivants : l’UCI, l’Union Cycliste Internationale, exige une dotation annuelle minimum pour les coureurs hommes de Pro-Tours à hauteur de 30.000 livres, soit un peu plus de 30.000 euros.

Il n’y a aucun équivalent de dotation minimale dans le cyclisme sur route féminin, elle avoue qu’elle a couru sans toucher des milliers de livres comme ses homologues masculins, elle roulait pour le plaisir. Aujourd’hui des épreuves importantes comme les championnats du monde ou les jeux olympiques donnent de la visibilité au cyclisme féminin, le Tour de France y consacre également une étape. Il y a encore du chemin à parcourir.

Elle a envie de transmettre son amour du cyclisme et reconnait l’importance de constituer un modèle pour toutes ces jeunes filles qui cherchent un sport qui les rendra heureuses.

 

 

You Might Also Like

One thought on “La semaine du sport féminin au Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *